INFOS PRATIQUES

Tel: +33 (0)6 77 70 77 69

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Du lundi au vendredi

8h-20h

Mentions légales

CONTACT

Les icônes apparaissant sur ce site ont été téléchargées sur www.flaticon.com

© 2018 - Mia Coiquaud - website proudly created by Caroline Guerin

February 26, 2019

Please reload

Posts Récents

Être au centre de sa Vie, avec L'Ikigaï

December 11, 2018

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Nous sommes et Yin et Yang, de l'antagonisme à la complémentarité

November 7, 2018

Illustration de :  Marie Lecuyer, artiste et guérisseuse, insta : @rima_yoga

 

 

Le principe de congruence

 

En tant que coach je m'attache particulièrement au principe de congruence. Ainsi, je veille à ce que mes valeurs, pensées et actes, soient alignés, en harmonie, concordants. Il en est de même avec les personnes que j'accompagne. Chaque individu s'engageant dans un processus de coaching sera amené à explorer différents aspects de son être, et ainsi, à faire émerger des facettes qui peuvent sembler antagonistes de prime abord. Pour avancer selon le principe de congruence, pour définir un projet qui nous ressemble, il est important d'envisager ces éléments comme étant complémentaires, en allant chercher ce que chacun recèle de ressources et de potentialités.

 

Nous adoptons alors un mode de pensée inclusif, c'est à dire que nous nous autorisons à être en accord avec notre propre essence. Par exemple, je peux être une personne généralement optimiste et rencontrer des difficultés qui m'affectent. Je peux être quelqu'un de plutôt souriant et sociable, et je peux également me sentir triste à d'autres moments. Je peux être une personne très indépendante et avoir besoin d'aide et de soutien pour réaliser certains projets ou traverser certaines épreuves. Je peux être plutôt solitaire parce que j'ai besoin de temps avec moi-même, tout en étant de nature sociable lorsque je suis en compagnie. En coaching, nous allons chercher ce que nous sommes généralement, nos grandes tendances, et nous explorons aussi ce que nous sommes, ce que nous pouvons être, dans d'autres circonstances.

Nous mettons ainsi l'accent sur l'adaptabilité, qui est une ressource très précieuse pour appréhender sereinement la complexité du réel.

 

 

L'adaptabilité pour appréhender la complexité du réel 

 

Chacun.e d'entre nous tient à sa disposition une large palette d'émotions, de comportements, d'attitudes, de réactions. Il serait dommage, voire dommageable, de se restreindre en ne choisissant qu'en seul mode de fonctionnement. Chaque individu est complexe car multiple. Comme je l'ai évoqué plus haut, il y a deux positionnements possibles face à cela. Soit l'on ressent cette diversité comme un déchirement, un dédoublement, une opposition face à laquelle nous devons choisir, et dans ce cas nous perdons beaucoup d'énergie, ainsi qu'une partie de nous mêmes. Soit nous embrassons nos contrastes et nous dansons agilement, habilement, avec l’entièreté de notre être.


Il existe une façon très abordable d'envisager nos diverses polarités, une façon qui permet également de mesurer à quel point nous pouvons piocher dans nos contrastes et les faire travailler en équipe. Il s'agit d'identifier les moments où nous mobilisons notre « Yin » et les moments où nous faisons davantage appel à notre « Yang ».

 

On entend par « Yin » des caractéristiques inhérentes à des archétypes féminins, telles que : la Lune, l'hiver, l'eau, le froid, la nuit, l'écoute, la réflexion, l'introspection, le calme, le repos, l'immobilité. Les caractéristiques dites « Yang » sont rattachées à des archétypes masculins, et sont : le Soleil, l'été, le feu, la chaleur, le jour, la mobilité, l'action, l'extériorité, l'extraversion.

Attention, cela ne fait en aucun cas référence aux questions de genre. Il ne s'agit pas de dire qu'une Femme est comme ceci ou qu'un Homme est comme cela. Il s'agit d'archétypes et de polarités, que chaque personne renferme en elle-même, indépendamment de son sexe et de sa sexualité. Dans ma Vie personnelle, je suis entourée de Femmes qui mobilisent principalement leur « Yang ». Ce sont des cheffes d'entreprises, des entrepreneuses, des voyageuses, des Femmes qui sont le plus souvent dans l'action, rapides et toujours en mouvement. Je connais aussi beaucoup d'Hommes qui vivent en s'appuyant essentiellement sur leurs aspects « Yin ». Ils ont besoin de confort et d'habitudes, ils aiment prendre leur temps, ils réfléchissent énormément avant d'agir, ils ont une grande capacité d'écoute et d'analyse. Il n'y a pas une polarité mieux qu'une autre dans l'absolu. Il existe seulement un bon usage de la ressource au moment opportun. Réfléchir avant d'agir, se reposer, s'arrêter après avoir accompli un certain nombre de choses. Ce sont aussi les alternances et les alliances qui créent les réussites. Avez-Vous déjà vu un arc-en-ciel à une seule teinte ? Avez-Vous déjà mangé un plat savoureux qui n'était fait qu'avec un seul ingrédient ?

 

Nous sommes, chacun.e.s, et « Yin » et « Yang ». Nous regorgeons donc de toutes ces potentialités et possibilités, de toutes ces qualités. Ainsi, nous pouvons étreindre et accepter toutes nos diversités et nous savons comment en tirer le meilleur. L'intérêt est de nous accepter dans notre intégralité, d'honorer notre intégrité, sans avoir à négocier avec une partie de nous-mêmes. Cela nous permet de nous sentir plus puissant.e.s, plus harmonieuses, harmonieux, d'avoir davantage confiance en nous en considérant et valorisant l'intégralité de ce que nous sommes.

En plus, en ayant conscience de toutes nos nuances, en acceptant d'être pleinement nous-mêmes, nous avons plus de facilités à nous adapter aux situations et aux personnes. Nous gagnons donc en fluidité, en efficacité.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous