INFOS PRATIQUES

Tel: +33 (0)6 77 70 77 69

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Du lundi au vendredi

8h-20h

Mentions légales

CONTACT

Les icônes apparaissant sur ce site ont été téléchargées sur www.flaticon.com

© 2018 - Mia Coiquaud - website proudly created by Caroline Guerin

February 26, 2019

Please reload

Posts Récents

Être au centre de sa Vie, avec L'Ikigaï

December 11, 2018

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Stratégie d'entrepreneuse : méthode et détermination

January 31, 2019

L'entrepreneuriat naît souvent de l'idée de fonder son activité pour faire ce que nous aimons et gagner en indépendance. Cela vient aussi du fait qu'en travaillant de manière indépendante,nous sommes en mesure de développer nos idées comme nous l'entendons. Si le statut d'entrepreneur, d'entrepreneuse, présente beaucoup d'avantages, il présente aussi, comme toute chose, son lot d'inconvénients.

Ce qui me semble primordial pour se lancer dans l'entrepreneuriat, c'est plutôt, au-delà des compétences, car elles peuvent toujours s’acquérir, un état d'esprit.

 

Tout part d'une idée :

 

Derrière chaque grand projet, il y a une idée. Une idée précise ou seulement un concept, une idée pratique, une idée ludique, peu importe. Souvent, c'est notre quotidien, notre propre expérience qui nous conduit vers cette idée. Donc d'emblée, nous sommes intimement impliqué.e.s vis à vis de notre idée, elle nous parle, nous l'avons vécue. De ce fait, nous pouvons à notre tour en parler en nous fondant sur notre propre expérience. Cette idée s'enracine aussi souvent dans ce que nous aimons, dans ce que nous avons plaisir à faire, dans ce que nous faisons aisément, ce pourquoi l'on vient nous demander de l'aide. Si tel est le cas, nous avons d'ores et déjà une connaissance empirique du sujet, ainsi que des aptitudes qui peuvent le porter.

 

Une idée complétée de connaissances

 

Une idée part souvent de quelque chose de généraliste, par exemple « Je choisis d'ouvrir un gîte ». Ce qui aide ensuite à définir un projet, c'est une forme de spécialisation. En général il n'y a pas forcément à aller chercher très loin pour définir une spécialisation : puisez dans ce que Vous aimez, et ce que Vous connaissez. Bien souvent, ces deux domaines sont déjà très proches. Il y a des tas de façons de « spécialiser » ce que Vous souhaitez faire. Dans l'exemple que je choisis, ce serait peut-être la façon dont Vous valoriserez votre gîte. Vous le ferez selon un angle différent si Vous Vous passionnez pour le tourisme, ou alors le bien-être, ou l'écologie, le développement local, l'urbanisme, les arts, la culture, la cuisine, le design, l'histoire, la gastronomie, que sais-je encore… D'une idée généraliste, Vous apportez votre touche personnelle. Ce qui Vous distinguera de vos collègues, ce qui amènera chez Vous des clients qui Vous ressemblent et avec qui les relations seront harmonieuses.

Si Vous souhaitez acquérir une nouvelle connaissance il y a des tas de formations, universitaires ou non, en présentiel ou en ligne, payantes, gratuites, subventionnables, il y a des livres, des conférences, des bibliothèques, des centres d'informations, des chambres d'industrie et de commerce etc etc. Le manque d'une connaissance n'est jamais à frein à la mise en place d'une activité. Vous pouvez également trouver un.e partenaire, un.e associé.e qui Vous sera complémentaire, du fait de ses connaissances.

 

Préparer la mise en action

 

Une idée seule ne restera qu'une idée si elle n'est pas accouchée. Avant de passer à l'action, il faut programmer. Il faut mettre en place un plan d'action cohérent, efficace. Il faut avoir pesé les points forts du projet pour les valoriser, les points faibles pour y pallier. C'est à ce moment-là qu'il est important de prendre son temps. Planifier, réfléchir, anticiper.

C'est à ce moment-là qu'il faut mobiliser nos connaissances, savoir comment et quand les utiliser.

 

Être efficace dans la mise en place des choses ne veut pas dire être rentable. À ce stade du projet, le temps est encore suspendu et les choses ne sont pas effectives. C'est le moment où nous avons besoin de temps. Le temps d'être certain.e, d'aller à fond dans les choses, de prendre le temps de confronter ses idées, ses théories avec les expériences de celles et ceux qui les ont déjà réalisées. C'est peut-être le moment de continuer à se former : à la comptabilité, au commerce, au marketing, à la communication, à l'utilisation des réseaux sociaux etc. C'est aussi le moment de choisir avec qui nous allons travailler, de quelle manière. Il est primordial de bien réfléchir à notre entourage, tant personnel que professionnel car nous allons avoir besoin de soutien.

En prenant ce temps, il est essentiel de garder en tête que la mise en action doit inéluctablement avoir lieu, et qu'alors, on ne sait jamais réellement si l'on est prêt.e.s ou non. Il est bon de garder à l’esprit que la mise en action commence souvent par un brouillon, des tentatives.

 

Passer à l'action :

 

Ensuite, c'est le temps de la mise en action. Et c'est là que nous pourrons voir si le travail préparatoire est assez solide, nous mesurerons ce qui a été bien fait, et ce que nous avons un peu oublié. C'est aussi à ce moment que le choix de l'entourage s'avère crucial. La théorie et la pratique ne sont jamais identiques. Il y a toujours des ajustements, des déceptions, des choses à redéfinir, à compléter. Cela peut-être un peu décourageant. Surtout lorsqu'il faut reprendre un travail qui a été pénible, qu'il faut décaler un délai, que la fatigue se fait sentir et que les RTT et congés payés ne sont pas au rendez-vous.

C'est à ce moment-là que Vous goûterez à toute l'importance d'avoir un entourage bienveillant et investi dans votre réussite. Votre conjoint.e, vos Ami.e.s proches, et vos partenaires, ne sont pas là pour Vous transmettre leurs peurs et leurs angoisses. Au contraire, ils doivent être optimistes à chaque seconde, surtout dans les moments où Vous sentez votre énergie baisser. Il doivent Vous envelopper d'Amour et d'Attention, Vous rassurer, Vous rappeler toutes les fois où Vous avez réussi quelque chose, ils sont là pour Vous rappeler toutes vos qualités, vos dons, vos talents. Ensuite, et ensuite seulement, lorsque Vous avez repris du poil de la bête, ils pourront Vous indiquer ce que Vous pourrez améliorer, si Vous êtes prêt.e.s à l'entendre.

 

Vos collaborateurs ne sont pas là pour Vous masser les pieds, essuyer vos peurs ou prendre vos responsabilités. Mais ils doivent être compréhensifs et motivants, sans être complaisants ni directifs.

 

 

Une défaite n'est pas un échec

 

Tout ne réussit pas forcément du premier coup. Il est fondamental de ne pas se décourager. Patience et Persévérance sont des maîtres-mots en matière d'entrepreneuriat. Ce sont les personnes qui n’abandonnent pas qui ont les chances de réussir.

Au delà du soutient de votre entourage, c'est votre motivation profonde qui fera la différence. Si votre projet est fondé sur une lubie, un coup de tête, une mode ou l'idée d'une autre personne, alors il y a de forts risques pour que Vous abandonniez facilement.
Si ce projet Vous correspond vraiment, qu'il véhicule des valeurs fondamentales pour Vous, qu'il s'inscrit dans un projet de Vie global, qu'il est un élément de votre vision plus générale, alors il y a peu de risque pour que Vous Vous laissiez décourager. L'on finit toujours par récolter après avoir semé quelque chose.

 

Auto-discipline

 

C'est peut-être le point le plus délicat. En effet, il peut être difficile de jauger et d'avancer sur un rythme juste. Beaucoup d'entrepreneurs et d'entrepreneuses que je rencontre et accompagne sont souvent confronté.e.s à cette difficulté. Travailler oui, travailler difficilement, oui, mais s'épuiser, se saturer, non. Cela peut parfois s'apparenter à de l'auto-sabotage. Trouver le rythme, les rythmes bons pour Soi, les méthodes et outils bons pour Soi. Encore une fois, il n'y a malheureusement pas de recette magique, ni rien qui ne se fasse en un claquement de doigts. Être à l'écoute de ses besoins, identifier ses travers, les réflexes que nous avons et qui nous desservent. Ce qui relève du réel besoin, et ce qui est un blocage, une limitation négative. Il faut du temps, un regard honnête sur nous-même, une prise de recul, une connaissance de Soi et de ses propres mécanismes afin de pouvoir, une fois de plus, être capable de discernement vis-à-vis de ses besoins et habitudes pour pouvoir trouver notre bon rythme.

 

 

 

Enfin, je ne peux Vous recommander de ne pas rester dans votre coin avec vos projets. Parlez-en aux bonnes personnes, à celles qui sauront Vous comprendre, Vous encourager, Vous guider. Si Vous le pouvez, entourez-Vous de professionnel.le.s qui seront « neutres », qui n'auront pas d'investissement affectif envers vos projets. Des expert.e.s qui Vous conseilleront,des collègues qui Vous éclaireront, des coach qui Vous accompagneront, et en plus, idéalement, des proches qui Vous motiveront. Les réseaux sociaux regorgent de groupes qui fonctionnent comme des groupes de réflexion et de travail, ce sont des pistes qui peuvent être précieuses.

 

Je terminerai par ces quelques mots, cette liste, que j'ai faite je ne sais quand et que j'ai retrouvé il y a peu en rangeant des papiers :

 

Courage

Persévérance

Intégrité

Amour

Humour

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter